Blog

Se soigner avec les huiles essentielles

huilessent
huiles

Certaines huiles essentielles vous correspondent plus particulièrement. Apprenez à connaître vos essences de prédilection, selon votre terrain, votre tempérament…

Les huiles essentielles suscitent aujourd’hui tout l’intérêt thérapeutique, autant des scientifiques que du grand public. Public plus conscient des failles d’une médecine trop chimique, plus désireux d’une meilleure compréhension de la nature, ainsi que du retour à un lien plus durable avec cette nature. Vous pouvez acquérir dans l’aromathérapie familiale certaines connaissances de bien-être et même de mieux-être. En respectant bien entendu toujours les doses et les mélanges conseillés, car les principes actifs des huiles essentielles sont très puissants.

Pour vous soigner avec l’aromathérapie, vous devrez consulter un spécialiste expérimenté en phytothérapie comme un naturopathe. Et bénéficier non seulement de l’action directe des huiles essentielles, mais aussi de leur action plus globale, plus  » holistique « , en faisant connaissance avec votre  » terrain « . Pour vous soigner au-delà du symptôme et de la maladie, comprendre vos prédispositions et agir sur un niveau préventif et équilibrant. Pour agir non seulement au niveau physique, mais aussi au niveau de votre vitalité et de votre psychisme, tous trois intimement liés.

Le mode d’action des huiles essentielles comprend la voie directe comme la voie indirecte.

L’action directe
Les différentes propriétés des huiles essentielles s’exercent dans trois domaines spécifiques :

action antiseptique : les huiles essentielles sont antibactériennes, antivirales, antiparasitaires.

action désintoxicante : aident à l’élimination d’un organisme encrassé qui favorise un système immunitaire déficient. Cette élimination s’effectue par l’un des grands  » émonctoires  » – circuits d’élimination – du corps : les poumons, les reins, les intestins, la peau, le carrefour ORL.

action sur les différents métabolismes : foie, pancréas, thyroïde,…

L’action indirecte
Se fait par une approche scientifique du terrain biologique, avec la consultation d’un spécialiste.

Les huiles essentielles agissent en intervenant sur les processus biologiques et par modification du terrain local et général grâce à leur activité énergétique.

Mieux comprendre votre  » terrain « 

Considérez votre organisme comme une terre en friche. Comme une terre qui a plus tendance à être calcaire ou argileuse, plus ou moins assoiffée, plus ou moins fertile. Avez-vous des problèmes digestifs, des problèmes d’élimination ? Votre peau est-elle grasse ou sèche ? Avez-vous tendance à vous couvrir de boutons dès que cela ne va pas ? Souffrez-vous de migraines ?

En analysant l’histoire de vos maladies et de vos troubles courants, qui sont presque devenus des habitudes, vous vous apercevrez que vous vous connaissez bien mieux que vous ne le pensiez. Et le naturopathe qui vous examine sera le plus à même de déterminer votre terrain en analogie avec les plantes qui lui correspondent le mieux.

Parce qu’une plante est aussi un organisme biologique, avec ses tendances et ses besoins, ses  » spécialités « , qui sauront toujours maintenir votre équilibre.

Les huiles essentielles sont des liquides ou des résines subtiles et volatiles qui viennent des plantes, d’arbustes, de fleurs, d’arbres, de racines, d’arbrisseau et de graines, et constituent la force vitale des plantes. Elles donnent aux plantes leur odeur caractéristique, telle que la fragrance d’une rose ou l’arôme du cèdre ou du pin. Et elles représentent pour les plantes ce que le sang représente pour le corps humain : le sang nettoie, protège, oxygène, nourrit et guérit.

Leur composition est si complexe que les moyens analytiques modernes n’en ont pas encore percé tous les secrets. Une simple huile peut contenir des centaines de constituants dont les molécules aromatiques présentent exactement la bonne configuration pour déclencher un certain nombre de réactions dans le corps humain.

Les huiles essentielles protègent la plante des insectes, des bactéries et autres micro-organismes, et aident aussi à guérir leurs blessures. Ces caractéristiques uniques rendent les huiles essentielles très bénéfiques pour l’être humain.

 » Tout utilisateur expérimenté de ces produits vous confirmera l’énergie surprenante qui les anime. L’influence de leur fragrance sur certaines aires corticales explique leur puissance sur le mental, le psychologique et le spirituel. Elles véhiculent l’information. Chaque huile essentielle apparaît comme un tout indissociable capable de traiter un individu malade (et non une maladie isolée de son contexte).

L’allopathie chimique a basé son activité thérapeutique sur des molécules issues de la synthèse, tandis que l’aromathérapie explique les propriétés des huiles essentielles en se référant aux molécules aromatiques les composant. Il est juste d’affirmer que l’aromathérapie est une allopathie, mais naturelle.

Un produit issu de la chimie de synthèse est mort, inerte, dépourvu d’énergie, perturbateur d’équilibre de vie. A l’inverse, tout produit naturel est vivant, doué d’une énergie revitalisante, capable de restaurer l’harmonie en stimulant les processus vitaux. Même si cette biochimie naturelle est parfois difficilement compréhensible, il n’en reste pas moins rassurant pour chacun d’entre nous de savoir que chaque propriété s’explique de manière rationnelle et scientifique.  » Dr Jean-Pierre Willem, Bienfaits des huiles Essentielles

L’aromatogramme

L’aromatogramme consiste à identifier, à partir de cultures de germes pathogènes prélevés chez une personne (nez, gorge, oreilles…), les huiles essentielles susceptibles de tuer les germes présents.

L’aromatogramme se fait de la même manière qu’un antibiogramme où les antibiotiques sont remplacés par des essences aromatiques, préalablement sélectionnées et reconnues. C’est une technique d’exploration, de mesure de l’activité antibiotique et antiseptique des huiles essentielles. A l’image de l’antibiogramme, des germes sont transférés sur une gélose coulée dans une boîte de Pétri. L’aromatogramme permet de mesurer le pouvoir bactéricide de chaque huile essentielle.

Cette technique date de 1950 et a été perfectionnée depuis lors. Schroeder et Messing, en 1949 déjà, avaient mesuré les zones d’inhibition autour de disques de buvard imprégnés d’huiles essentielles déposés au sein d’une colonie bactérienne. Le nom même d’aromatogramme est attribué à Paul Duraffourd, qui procédait à ces tests sur chaque huile essentielle dans son laboratoire de la rue Lauriston à Paris.

L’aromatogramme permet un choix judicieux, une aromathérapie véritablement sur mesure et appropriée à chaque cas particulier.

Les essences les plus efficaces et que l’on retrouve le plus souvent sont l’Origan, la Sarriette, le Thym, la Cannelle et la Girofle. Ces essences sont des essences majeures de germe.

Mais l’aromatogramme révèle aussi des sensibilités à certaines essences, dont le pouvoir antiseptique était totalement insoupçonné. Il semblerait que ces essences soient marquées par le terrain de l’individu d’où proviennent les germes, ce qui les rendrait efficaces contre eux dans ce cas précis. On les appelle essences de terrain. A partir des huiles essentielles qui se seront révélées actives, le thérapeute prescrira une association de préparations en essences majeures de germes et en essences de terrain pour tout à la fois assainir et renforcer le terrain du patient. Les résultats de tels traitements sont le plus souvent très positifs.

Trouvez  » votre  » huile essentielle

Parfois vous aurez besoin de plusieurs huiles essentielles pour venir à bout de tous vos symptômes.Ensuite, vous pourrez utiliser votre essence unique ou votre mélange spécifique dans des bains, des huiles de massage, en diffusion dans l’atmosphère… Votre aromathérapie rien qu’à vous !

Votre terrain correspond à un profil donné

Les études de terrain permettent de dégager certains profils. C’est ainsi que pratique l’homéopathie uniciste, qui dégage votre  » homéotype « , auquel correspond un médicament homéopathique de fond, unique et en même temps le plus adapté à votre profil.

L’homéotype se situe au carrefour de la morphologie et du caractère, et détermine, du moins en partie, votre comportement dans la vie et vos tendances pathologiques. C’est votre homéopathe, qui, par une foule de questions précises, parviendra à déterminer au plus près votre homéotype.

Voyons à titre d’illustration deux homéotypes différents :

Le profil  » Nux Vomica  »
Les Nux Vomica sont des meneurs exigeants. Hyperactifs et organisés, ils aiment l’ordre. Impatients, toujours prêts à imposer leur point de vue, ils ne tolèrent pas la contradiction, et leur entourage craint leurs colères. Ils apprécient la bonne chère, les bons vins, et sont portés sur les excitants pour compenser la fatigue et le surmenage. Irritables, ils font facilement des reproches à leur entourage, mais ils oublient vite leurs griefs. Le bruit les insupporte, de même que les odeurs fortes. Sédentaires intoxiqués, ils sont sujets aux constipations. Ils doivent surveiller leur tube digestif et leur tension artérielle. Un courant d’air les enrhume.

Le profil  » Phosphorus  »
Charmeurs d’une élégance décontractée, les Phosphorus aiment tout ce qui est beau. Ils sont très anxieux, et parfois même enclins à la panique : ils ont peur du crépuscule, de la solitude, de la maladie. Le moindre bobo les affole. Sociables et extravertis, ils sont tournés vers les autres, pour qui ils éprouvent une compassion jamais démentie. Très généreux, artistes, ils aiment leurs amis et leurs amis les aiment. Ils sont intéressés par tout ce qui est mystère et religion. Ils se lancent à fond dans ce qu’ils entreprennent, mais se fatiguent vite. Ils doivent surveiller leur système circulatoire et leur pancréas.

Ces indications sont tirées du Guide Familial de l’Homéopathie, du Dr Alain Horvilleur.

Les huiles essentielles selon votre tempérament

Hippocrate, le père de la médecine, avait déjà à son époque (IIIe siècle avant J-C), dégagé des profils similaires selon les constitutions, à partir de la théorie des humeurs : les 4 tempéraments.
Pour être en bonne santé, selon la médecine antique, il fallait que les 4 humeurs de l’homme, correspondant aux 4 éléments, soient équilibrées. Si l’une ou l’autre de ces humeurs prenait le pas sur les autres, elle était à l’origine de pathologies. Cette théorie était la base de la médecine antique.

L’anthroposophie de Rudolf Steiner a repris et développé ces 4 tempéraments humains, dans sa pédagogie comme dans sa médecine. Les naturopathes tiennent aussi compte de ces tempéraments dans leurs prescriptions, notamment en aromathérapie.

Les 4 tempéraments sont : le tempérament sanguin, le tempérament lymphatique ou flegmatique, le tempérament bilieux ou colérique, le tempérament nerveux ou mélancolique.

Voici, exposés de façon très succincte, les 4 tempéraments, avec leurs pathologies associées, et les huiles essentielles conseillées.

Il s’agit bien sûr de comprendre cette théorie de façon subtile et nuancée : nous sommes un savant mélange de plusieurs tempéraments, même si l’un d’eux domine. Essayez de trouver celui qui vous correspond ! Ce thème a fait l’objet de l’émission Bien-Etre sur Direct 8 le 1er mars 2010.

Le sanguin
Constitution dominée par l’élément AIR, et par le sang. C’est un personnage bien équilibré, mince et élégant, plein de vitalité, d’énergie, convivial, passionné, extraverti, et impulsif. Il a toujours chaud et a un bon sommeil. Epicurien, bon vivant, il va vers les autres et vit en fonction d’eux. Son cœur parle avant son mental. Il peut se disperser, et être fragile. Sa santé de départ est très bonne, mais, très attiré par les bonnes choses, il risque d’être atteint de pathologies de surcharges comme les pathologies cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension…

L’huile essentielle de Thym va l’aider à se recadrer, se recentrer, à moins s’agiter. Elle est très douce et peut être utilisée chez le tout petit. Mettez 1 goutte sur vos poignets, ou utilisez-la diluée dans de l’huile végétale pour masser le ventre.

L’huile essentielle de romarin camphré, plus forte, va laisser le « sanguin » dans l’action en lui donnant un fil conducteur pour éviter qu’il ne se disperse trop. Cette huile est aussi une aide à la circulation car elle fluidifie le sang. Vous pouvez la diluer dans une huile végétale et masser la plante de vos pieds.

Le nerveux ou mélancolique
Constitution dominée par l’élément TERRE, et par la bile noire. C’est un personnage d’aspect longiligne, rétracté, osseux. Sa force est son système nerveux mais trop sollicité, peut devenir sa faiblesse. Le raisonnement et l’analyse mènent sa vie. Son mental passe avant son affect. Sa problématique : il ne vit pas dans son corps qui lui est seulement un véhicule. Perpétuel angoissé, il est nerveux, discipliné, perfectionniste. C’est le « bon élève » type. Il n’aime pas particulièrement manger, et est souvent constipé par le stress. Tendance à l’insomnie. A la longue il peut souffrir de troubles neuro-psychiques, d’acidose et d’inflammations…

L’huile essentielle de menthe poivrée : cette huile essentielle est efficace pour le lâcher-prise. Mettez-en une trace, sur le front, entre les deux yeux, à la place du troisième œil.

L’huile essentielle de petit-grain, extraite de la feuille de l’oranger amer, rassure et touche le cœur. Vous pouvez la respirer ou la diluer dans une huile végétale pour en appliquer sur la voûte plantaire, le plexus solaire ou l’intérieur des poignets. Massez légèrement et respirez profondément.

Le bilieux ou colérique
Constitution dominée par l’élément FEU, et par la bile jaune. C’est un personnage bien charpenté, qui peut être trapu. Sa mâchoire est visible, carrée, puissante. Il est franc, rigoureux, parfois rigide et a beaucoup d’énergie. Comme son nom l’indique, il se fait de la bile, est très perméable aux émotions et prend tout à cœur. Susceptible, il exprimera plus ou moins sa colère. Il aime avoir des projets, des responsabilités, être dans l’action, prendre des décisions, s’occuper des autres. C’est un bon meneur d’homme, un combatif, un travailleur, toujours prêt. Il peut être très autoritaire. Il a tendance aux problèmes ostéo-articulaires, à la déminéralisation : perte de cheveux, problèmes de dents, claquage, tendinite…

L’huile essentielle de citron régénère, soutient, protège, draine le foie. Son action très douce va lui apporter de l’énergie. En cure de 3 semaines, versez 2-3 gouttes dans votre bouteille d’eau de la journée. Vous pouvez aussi l’utiliser en diffusion.

L’huile essentielle de niaouli soutient dans l’action. Elle aide à se concentrer, prend soin du mental. Diluez-la dans une huile végétale et appliquez-en quelques gouttes sur les poignets et/ou le plexus solaire.

Le lymphatique ou flegmatique
Constitution dominée par l’élément EAU, et par la lymphe. C’est un personnage mou dans son comportement, lent, rond. Il est plutôt petit avec des membres courts. Il n’a pas une grosse énergie et s’économise avec un besoin de dormir beaucoup. C’est un introverti, sensible, rêveur, intuitif, avec une forte vie intérieure. Il n’est pas du tout mené par la volonté et a très peu de persévérance : il prend son temps et agace les nerveux. C’est un excellent « second » : secrétaire, adjoint, fidèle, fiable, mais lent. A l’abri des soucis car il se protège, se blinde. Il a du mal à avoir conscience de son corps. C’est un gros mangeur, surtout s’il ne se sent pas bien. Il souffre de rétention d’eau et est prédisposé à la faiblesse glandulaire, donc au diabète, à l’hypothyroïdie…

L’huile essentielle de Pin draine l’eau et lui donnera l’énergie qui lui manque. Avec 2-3 gouttes, frictionnez les surrénales : au milieu du dos au dessus des reins.

L’huile essentielle de mandarine rouge va le rassurer, lui donner confiance, chaleur et le faire oser. En diffusion.

Conservez toujours vos huiles essentielles dans leur flacon, dans un endroit sec et frais (>25 °C), à l’abri de la lumière. Des précautions d’usage sont à vérifier selon les essences, pour les femmes enceintes et allaitantes, et les jeunes enfants. Suivez toujours les doses prescrites ou recommandées.

Michel BontempsMichel Bontemps phytothérapeute et journaliste

No comments yet.

Laisser un commentaire