Blog

La phytothérapie

phytot

Une vieille médecine

La phytothérapie est sans doute la plus ancienne médecine du monde.

Modes d’utilisation des plantes médicinales

Les plantes possèdent des principes actifs très puissants qui se trouvent soit dans les racines, l’écorce, les feuilles, les sommités fleuries, les fruits, la résine…. les parties utilisées de la plante varient d’une espèce à l’autre, ou pour une même plante selon l’effet désiré.

La tisane de plantes est l’utilisation la plus connue de plantes médicinales, mais il existe une grande variété de modalités : en usage externe (cataplasmes, compresses, collyre, bain de bouche, bains…) ou en consommation (ingestion, cure, infusion, décoction … ), en fumigation, en inhalation…

Selon les circonstances et le type de plantes, vous utiliserez des plantes fraîches ou au contraire séchées, dans une préparation vendue par l’herboriste ou faite maison. Les détails pour la fabrication des préparations sont dans l’article herboristerie.

Usage externe

Par exemple, pour soulager la douleur d’une piqûre d’insecte, vous pouvez aussi bien frotter avec des feuilles fraîches de plantain, (en espérant que vous vous trouvez dans un endroit non pollué) ou encore avec du baume de plantain déjà préparé.

« Bain buccal »: vous vous gargarisez avec une solution de clou de girofle ou vous mastiquez, sans avaler. Déposé dans une dent douloureuse pour soulager la douleur il agit comme anesthésique local.

Pour faire un cataplasme vous prenez en général une plante fraîche broyée ou coupée en morceaux pour libérer plus facilement les substances qui pénétreront dans la peau. Exemple cataplasme de feuilles de chou fraîches. Dans certains cas, on cuit la plante pour la ramollir : par exemple, on met de l’ail cuit à la vapeur sur les verrues. La plante peut aussi être mélangée à un peu de farine de lin pour obtenir la consistance voulue.

Pour faire une compresse, le tissu de la compresse est plongé dans une préparation liquide, une infusion ou une décoction de plantes. En général, on renouvelle la compresse quand elle a refroidi. (…)

Pour désinfecter une petite plaie et utiliser déjà les principes cicatrisants de l’arnica, on utilisera soit une pommade à l’arnica ou une teinture mère à l’arnica.

Pour masser et faire pénétrer les principes actifs des plantes, on utilise une huile de massage ou des pommades, des baumes, des onguents, qui sont moins fluide. (à vérifier : tonique, vinaigre de massage)

Inhalation
Fumigation
Bain

Usage interne

Selon les indications thérapeutiques, la plante est prise en infusion, décoction, réduite en poudre, ou encore dans un vin, un vinaigre, un élixir, un sirop, un jus.

  • Une plante coriace comme la prêle est réduite en poudre et est ajoutée aux repas, on peut aussi faire des décoctions de prêle.
  • Un sirop aide à faire passer le goût des plantes trop amères et est mieux accepté par les enfants.
  • Dans certain cas, quand la plante le permet, on peut aussi la prendre sous forme de jus. Exemple : jus de Canneberge.
  • Quand vous n’avez pas la possibilité pratique de vous préparer une tisane, il est possible de mâchonner directement certaines plantes. Exemple : mâchonner du thym.

S’occuper de sa santé commence déjà en prévention par une bonne alimentation, mais en plus certains fruits, légumes, épices sont préconisés pour certaines affections, cela aussi fait partie de la phytothérapie. Il s’agit parfois de faire des cures de longues durées.

One Response to “La phytothérapie”

  1. Tout d’abord bravo pour votre site et pour cette article.
    Conseillée par une amie, j’ai essayé la phytothérapie et j’en suis très satisfaite.
    Adepte du bio et du bien être, je suis ravi de la découverte de cette médecine.

Laisser un commentaire